Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

N° 024 - Je ne lis pas: je me découvre

Maritza Medgine PierreJe lis pour élever mon être à la dimension intellectuelle qui, j’en suis persuadée, vit en nous tous. Lire est devenu une seconde nature chez moi. Et je me réjouis d’avoir saisi l’importance de tenir un livre, entendre le bruit sec d’une page qui se tourne, ainsi que l’odeur neuve et un peu rance d’une page ouverte.
Plus que l’aspect matériel de cette habitude, je suis accroc à l’aspect intellectuel qui me permet de découvrir des paysages loin de ma portée, de rencontrer des gens de cultures différentes, et de réaliser qu’en fait nous sommes tous pareil avec une humanité à peine effleurée.
Cette profonde affection pour les livres me vient de mon feu père, Roger Maurice Pierre. Il était un énamouré des livres. Et je me souviens, il divaguait quand il était perdu dans un texte ou qu’il écrivait un poème. 
Il m’a fait aimer lire, je lis. Pour apprendre, comprendre, contrecarrer, accepter et rêver. Je lis pour moi, pour ma fille, pour ma mère, pour ma sœur aînée, pour mon frère aîné. Je lis pour la jeunesse qui s’en vient, les aînés qui s’en vont. Je lis pour Haïti, pour Jacmel, pour la mémoire de mon père. Je lis pour lire.
Je lis également pour mieux comprendre mon présent et offrir un meilleur avenir à ma fille et à moi.   Une vie sans lecture est une vie sans lumière. Un livre est la seule entité qui permette de voyager sans passer une frontière. D'après Lauren Gelman, Lire stimule les muscles de la mémoire et nous permet de mieux être connectés l'un avec l'autre. Elle continue encore pour dire que la lecture garde notre cerveau jeune et proactif. Quant à William Shakespeare, l'écrivain anglais, il dit de l'action de lire: ‘‘ je lirai assez quand j'aurai lu ce livre où tous mes péchés sont écrits, et ce livre-ci, c'est moi."  Donc lire est se découvrir dans toute sa laideur, mais aussi, sa beauté. À lire les fautes et belles actions des autres, je me suis vue adhérer ou désapprouver, me surprenant moi-même par des tendances que je ne me connaissais pas; je me suis lue à lire les autres.

 

 

Maritza Medgine Pierre

@moijelis

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article