Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

N° 037 – Je lis pour nourrir mon âme comme le pain nourrit le corps

Dave VERNET

Le monde de la lecture a toujours eu beaucoup de choses à nous offrir. Lorsque nous lisons un livre, qu’il s’agisse d’une fiction, d’une biographie, d’un essai ou de tout autre genre littéraire, notre imagination se met tout de suite en itinérance autour d’un monde de merveilles complètement nouveau. Très souvent, nous n’arrivons pas à faire la différence entre le réel et l’imaginaire. Depuis que le livre et la lecture existent, certains font de la littérature un élément clé de leur existence alors que d’autre peinent à lire les gros titres de l’actualité.

Et pourtant, la lecture présente de nombreux avantages d’ordre socio-éducatifs. Ainsi, il est important d’entretenir cette bonne et merveilleuse habitude tout au long de sa vie. Toutefois, plusieurs facteurs peuvent influencer notre rapport à tout ce qui touche à la lecture, parmi lesquels nous retrouvons les pressions parentales, l’environnement familial, les clubs de lecture, les fréquentations, etc.

Qu’elle soit littéraire ou artistique, l’œuvre est comme un film où l’esprit du lecteur produit ses propres images dès qu’il se met à lire. C’est la sémantique, le style de l’écrivain qui peuvent aider à créer ces images dans la tête du lecteur, mais cet aspect visuel n’est pas toujours au rendez-vous. De nombreuses études ont démontré que lire régulièrement ou même de façon addictive permet d’augmenter considérablement notre esprit de créativité. Ainsi, cela force nos méninges à travailler afin d’accroître notre productivité et de bénéficier de ses retombées.

Développer sa pensée créative, être créatif, c’est accorder un supplément de bonheur à sa vie personnelle et même professionnelle. Les gens qui deviennent de bons entrepreneurs ou de bons écrivains sont souvent bourrés d’imagination, ce qui leur permet de développer des compétences diverses.

Par ailleurs, la lecture permet d’enrichir son vocabulaire. À chaque fois que nous lisons un nouveau livre, nous faisons connaissance avec de nouveaux vocabulaires et, partant, notre culture littéraire s’enrichit et nous enrichit car il s’agit d’un aliment complet. C’est une expérience rajeunissante qui détend nos sens et nous permet d’être plus efficaces dans nos activités.

Lire peut tout aussi bien contribuer au développement personnel. Par exemple, la biographie d’une personnalité reconnue peut nous amener à repousser nos limites, nous aidant ainsi à développer notre estime de soi, à élargir notre sphère d’aptitudes, comme à renforcer notre emprise sur la langue. Notre maîtrise de la langue devient alors un jeu d’enfant par l’intermédiaire de la lecture.

La lecture est une compagne lancée dans l’incertitude, elle remplit un vide, bâtit un nouveau monde, plein de personnages, de gaîté, de murmures et aussi de chagrins. C’est une fenêtre sur un monde fantastique, un monde de rêves.

« Les livres sont des miroirs et l'on y voit que ce qu'on porte en soi-même. » - Carlos Ruiz Zafón

La lecture n’est-elle pas la clé qui permet d’ouvrir ces miroirs magiques ? Elle a toujours joué un rôle primordial dans ma vie de tous les jours : un divertissement, une passion, une évasion et un éveil, sans doute une détente, tout comme n’importe quel spectacle, jeu ou sport. Elle me procure un plaisir en me détournant du réel, favorisant ainsi l’oubli des adversités et des déboires de la vie. Elle m’est aussi d’une aide précieuse dans l’apprentissage des expressions orales et des règles de la pensée soutenue.

D'une manière générale, les livres permettent de forger l’esprit critique par la confrontation entre les idées et les idéologies. Ils nous apportent alors une inspiration et permettent une interprétation nouvelle du monde, ce qui ne manque pas d’amener à une culture plus approfondie. Bien entendu, ce qui se lit peut aussi être nocif pour notre cerveau, mais cela nous aidera à apprendre à faire la part des choses,  et du coup, à enrichir d’avantage notre culture

Comme le disait Antoine Albalat, au début du XXe siècle, « La lecture nourrit l'âme comme le pain nourrit le corps ». C’est mon pain quotidien.

Dave VERNET

@Moijelis

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article